Voilà, l’heure du départ sonne. Non, ce n’est pas le moment de venir te voir, mais simplement celui de découvrir de nouvelles îles, archipels et pays, ceci pendant 8 semaines. Rolala…. On est impatients ! Pour cela, le plus gros souci est de faire (défaire et REEE…faire) nos sacs à dos…. Enfin surtout celui de Sélim (le plus lourd !).

Alors voilà notre nécessaire pour 8 SEMAINES !!!! (Certaines pourront comprendre mon désarroi) :

LUI : 1 gilet, 1jean, 3 pantacourts, 2 débardeurs, 3 tee-shirts, 1 short lin/ 1 chemise lin, 2 maillots, 1 serviettes de plage, 1 tong,1 basket et 1 paire pour sortir et 1 multifonction (birkenstock).

  • Rasoir et tondeuse.

ELLE : 1 gilets, 1 pantalon lin, 3 débardeurs, 1 bustiers, 3 shorts, 2 robes jours, 1 robe plage, 2 robes soir (je n’ai pas pu faire de choix !). 2 maillots, 1 serviette, un paréo. 1 tong, 1 baskets, 1 ville (no talons !). + BAS DE CONTENTION. CHuuuut…

  • 1 mascara, 1 liner, 1crayon, 1 peigne, un vernis.

DIVERS : 1 mini shampoing, 2 savons de Marseille (un pour la douche,  un pour le linge = 1 rappe pour pas les mouiller… pour les transports !), une corde + Pinces à linge (pour étendre le linge). 1 couteau suisse, une fourchette et un économe. 1 chauffe-eau de poche avec des dosettes café/thé. 1 crème solaire et 1 Biafine. 9 tubes vides (pour récupérer le sable des 9 destinations). 1 mini Tupperware, 2 sacs de congélation, 1 éponge,  nos papiers, guides touristiques, nos chargeurs, PERMIS INTERNATIONAUX, 3 APPAREILS PHOTOS (Un bon, un de poche et un pour la mer). 1 pharmacie médocs, 1 pharmacie pansements, 1 Aspi-venin, anti moustiques>> Que veux-tu ?  On ne se change pas ! 2 bougies, 1 briquet. Enfin, Ordi, masques, tubas et mes palmes... Et mon Carnet de route.

Poids sac de Sélim : 18, 5 kg. Le mien : 6 kg.

______________________________________________________________________________

Voilà, nous sommes fin prêts à te laisser. Je suis heureuse d’avoir fait ta connaissance, Madinina (Martinique en Créole), tu as réalisé notre rêve : celui de vivre au rythme antillais ceci sous les cocotiers. Cela fait presque 7 mois que nous te découvrons, que nous parcourons tes côtes, tes plages, ta forêt, tes routes, tes jardins et ton histoire. Tu m’as permis de travailler dans le poumon de l’île : Fort de France. Nous avons passé de merveilleux moments, inoubliables… Je n’ai pas d’images précises mais juste un sentiment : la vie est douce à tes côtés. Les marchés, les couleurs, les odeurs de poissons grillés, d’accras, les clochettes des Mamas sorbets cocos, les rires aux éclats des gens (je pense à mes collègues) et le verbe fort des dialogues endiablés. Merci de nous avoir accueillis chère Martinique, Les proprios nous ont fait sentir le cœur et la passion parfois chauvine de ta population… C’est beau !

Ici, même ta pluie est douce et chaude… Comme dans la pub Tahiti ! Le soleil est très chaud mais les cocotiers nous laissent toujours un peu de place afin d’avoir de l’ombre pour et se protéger. Je comprends pourquoi tant de ferveur de la part de tes habitants. Je n’arrive pas à croire que tant de choses se sont passées avec toi, petite île, au milieu de la mer des Caraïbes. Tout était parfait, ne changes pas surtout, reste discrète, laisse les voyageurs découvrir ton identité. Laisse à ceux qui veulent s’abandonné dans tes bras, un peu de tes trésors. Jamais je ne regretterai d’avoir pris un peu de temps pour moi, pour mon couple et pour faire ta connaissance… C’était réellement magique.

Merci Madinina, merci pour tout, je t’en fais la promesse, ce n’est qu’un au revoir…. 


 

DSCN3738